BUSINESS TROPHY : l’excellence récompensée

Mercredi 13 mai, le jury de la 6e édition du Business Trophy organisé par « Coiffure de Paris » s’est réuni dans les locaux de notre rédaction à Issy-les-Moulineaux (92). Objectif : noter les 49 dossiers déposés par 23 salons de coiffure dans 6 catégories ! Les débats furent nombreux pour déterminer les vainqueurs. Animée pour la première fois par Emmanuelle Evina, rédactrice en chef du magazine, cette journée a été l’occasion de vérifier que l’audace paie toujours en matière de business.

L’ensemble des gagnants des Business Trophy 2015 sur la scène de l’Elysée-Biarritz à Paris VIIIe.

CATÉGORIE MEILLEUR CONCEPT



Indépendant : Le Coiffeur Pascal Lancien réinvente l’esprit cocon

Avec ses touches de déco couleur et ses différents espaces intimistes, le salon marseillais Le Coiffeur Pascal Lancien, créé par Pascal Lancien, n’a pas mis très longtemps à séduire le jury. Le coup de cœur de nos professionnels à l’œil aiguisé ? Les postes de coiffage en forme d’alcôve, qui offrent à la cliente et au coiffeur une belle intimité. « La zone couverte pour les shampoings est inspirée des anciennes cabanes de pêcheurs. Un vrai atout et un vrai concept innovant ! », assure Sandrine Rigaud, responsable audits CAC (Centrale des Artisans Coiffeurs).



Franchisé : Mod’s Hair gagne son pari en matière de relooking total

Aux manettes de ce salon parisien depuis 2013, Janick Vilain a décidé de refondre entièrement l’espace. Et le défi semble payer, car le jury a été littéralement bluffé en découvrant les photos avant/après du salon. « Le responsable a tout cassé à l’intérieur et n’a gardé que les murs. Il a réussi à transformer son salon, tout en restant fidèle à son concept d’origine. Pas facile comme challenge ! », lance spontanément Jean-Marc Khoury, coiffeur et créateur des salons Mya Isaï. Un pari risqué donc, mais qui semble réussi. Aujourd’hui, la clientèle bénéficie d’un mobilier plus confortable et mieux disposé, d’une décoration zen et chaleureuse et d’un éclairage proche de la lumière du jour.

Les nominés : Salon Mouch’ (Rennes-35), Salon By Katie Nat II (Toulouse-31), Mya Isaï (Paris), Podium By CC (Châtillon-sur-Touet-79), La Clé du Barbier (Paris), Nicolas Waldorf (Paris).

CATÉGORIE MEILLEUR SERVICE



Indépendant ex aequo :

les services dans l’air du temps de La Clé du Barbier

Prestations coiffure et barbier avec rasage à l’ancienne et taille de la barbe à la clé, soins du visage, revente de matériel haut de gamme de rasage, mini-bar à disposition de la clientèle et salle d’attente en mezzanine… Autant d’attentions et services qui ont conquis le jury. Selon ce dernier, l’homme adore être chouchouter et le responsable de l’espace Alexandre Boulom l’a bien compris. « Le secteur de l’homme est en expansion. Le salon présente des services innovants, à la pointe, qui correspondent aux attentes », estime Christine Bérard, chef des ventes coiffure/esthétique Fiducial Informatique.



Indépendant ex aequo : les salons Mya Isaï jouent le tarif clair et le bar à coiffure

En cette période de crise économique, Jean-Marc Khoury, fondateur des salons Mya Isaï, veut miser sur la transparence côté tarifs. Un argument qui a fait mouche, côté jury. En effet, plusieurs voix se sont élevées spontanément, en affirmant que la cliente ne devait plus avoir de mauvaises surprises lors de son passage en caisse. Pas étonnant donc que notre jury ait été séduit par la coupe et le coiffage au même prix quelle que soit la longueur de cheveux. Autre atout de ces salons parisiens : la mise en place d’happy hours (prix réduits lors des heures creuses). L’an passé, les espaces Mya Isaï ont aussi développé les After Work, c’est-à-dire un bar à brushing ou attaches. « Ces propositions correspondent à une vraie demande de la part de la clientèle », acquiesce Bernard Stalter, président de l’Unec.

Les nominés : Salon Mouch’ (Rennes-35) et Podium By CC (Châtillon-sur-Thouet-79).

CATÉGORIE MEILLEURE REVENTE


Indépendant : Alain de Tréguier booste la revente par un management efficace

« Impressionnant ! », tel est le premier mot que l’on pouvait entendre parmi les membres du jury. Car, avec son salon parisien de 38 m², Alain de Tréguier, le créateur, affiche un enviable taux de revente (environ 18 %) et ce, sans animations-vente ni challenges individuels ou collectifs dans l’équipe ! Son secret ? Un adage selon lequel « chacun a le produit adapté à son cheveu ! ». Pour le responsable qui réunit près de 12 marques à la revente, chaque salarié est également conscient que tout le monde se lave la tête avec un shampoing et qu’il suffit de ne pas l’oublier pour le vendre… « Je connais ce salon. Quand je passe à proximité, je vois souvent beaucoup de personnes qui attendent devant la porte pour se faire coiffer ! », affirme Marco Eula, directeur de Wella France, Belgique, Pays-Bas et Luxembourg.

Les nominés : Mya Isaï (Paris), L’Atelier Coiffure (Ploubazlanec-22), La Clé du Barbier (Paris), Podium By CC (Châtillon-sur-Thouet-79).

CATÉGORIE MEILLEUR MANAGER



Indépendant : Mya Isaï, un management méticuleux et ambitieux

L’annonce d’intéressements clairs sur le chiffre d’affaires global (15 %) et sur le chiffre d’affaires par salon (5 %) a été le premier point remarqué par le jury, lors du décryptage du dossier du salon Mya Isaï. « Enfin, un discours managerial transparent », selon les membres du jury. « Il ne faut jamais être évasif sur le taux d’intéressement. Sinon, le salarié risque de ne pas être motivé », a rappelé Bernard Stalter. A cela s’ajoutent de nombreuses formations produits, techniques, ventes, soins, la volonté d’aider chaque collaborateur à évoluer dans le groupe ou à ouvrir son propre espace. Après embauche, le nouveau collaborateur suit un mois d’intégration intensif. Cela permet d’identifier ses atouts et ses lacunes et de planifier les formations nécessaires.

Les nominés : Louis XVII (Angoulême-16).

CATÉGORIE MEILLEURE RELATION CLIENT



Indépendant : Louis XVII motive sa clientèle avec un jeu-concours

Emmanuel Sennavoine, à la tête du salon Louis XVII à Angoulême, souhaitait renouveler les visuels de son site Internet et relancer l’animation en salon. Pour cela, il a eu la bonne idée d’organiser un casting sous forme de jeu-concours ! Après une première sélection du jury, le responsable du salon a sollicité sa clientèle afin qu’elle choisisse l’égérie principale ! 180 clients se sont prêtés au jeu et ont voté durant trois semaines. Une initiative qui a tout de suite séduit le jury. « Cela fait parler du salon et fédère l’équipe », souligne Fabrice Dos Santos, coiffeur et manager du salon Mani Tango à Couilly-Pont-aux-Dames (77).




Franchisé : la cliente Frédéric Moréno joue la star sur le Net

Le Social Mirror trônant dans le salon lyonnais Frédéric Moreno a littéralement bluffé le jury. La raison ? Il permet de photographier la cliente avec sa nouvelle coupe, d’envoyer le visuel par e-mail et de demander l’avis de l’entourage via les réseaux sociaux. Le moyen idéal pour transformer la cliente en consom’actrice. 150 nouveaux clients ont franchi la porte de l’espace grâce à cet astucieux miroir. « C’est complètement dans l’air du temps et cela fait le buzz autour du salon. Excellente idée ! », reconnaît Jean-Luc Minetti, directeur artistique de la maison Alexandre de Paris.  

Les nominés : Mya Isaï (Paris), L’Atelier Coiffure (Ploubazlanec-22) et La Clé du barbier (Paris).

CATÉGORIE MEILLEURE STRATÉGIE DIGITALE



Indépendant : le salon Mouch’ mise sur le multi-services

Le dynamisme de la responsable Anaïs Melaye de ce salon (installé sur une péniche à Rennes) en matière de stratégie digitale a été salué par le jury. En effet, unique salariée, Anaïs a, par exemple, créé un site Internet depuis lequel la clientèle peut prendre rendez-vous via l’agenda en ligne. La gérante confirme ensuite chaque rendez-vous par SMS. Les cartes cadeaux, forfaits barbier, détente sont payables sur le site via Paypal. Rien de tel pour sécuriser la clientèle. La gérante n’oublie pas de poster des vidéos sur la page Faceboook du salon et est active sur Instagram. « Tout est très bien pensé ! Ces services donnent une image dynamique du salon », annonce Christine Bérard.



Franchisé : Kraemer Paris décline l’offre digitale XXL

Site Internet ultra-complet mettant en avant les actualités, le concept et les prestations de la marque via documents, photos et vidéos, présence accrue sur les principaux réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram, Youtube, Dailymotion…), envoi d’une newsletter, développement de l’application pour smartophones et tablettes… Pas de doute. Autant d’initiatives digitales ne pouvaient pas laisser indifférent le jury. A la lecture du dossier, les professionnels de la coiffure ont très vite fait leur choix. « Rien à ajouter… Le groupe Kraemer fait preuve  d’un grand déploiement digital, et cela fonctionne très bien vis-à-vis de la clientèle », explique Marco Eula.

Les nominés : Salon By Katie Nat II (Toulouse-31), Louis XVII (Angoulême-16), La Clé du Barbier (Paris), Podium By CC (Châtillon-sur-Thouet-79), Kraemer Paris (Strasbourg-67), Pascal T (Bordeaux-33) et Nicolas Waldorf (Paris).

Agenda

AVRIL

4-7 avril COSMOPROF à Bologne (Italie), www.cosmoprof.com

• 13 avril : FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA COIFFURE à Evian-les-Bains ; tél. 04 50 83 10 88

 

MAI

• 3-5 mai HAIR & BEAUTY et les Championnats du Monde de coiffure, à Francfort (Allemagne), www.hair-beauty.messefrankfurt.com

11 mai SALON BEAUTE SELECTION à Bruxelles (Belgique), www.beauteselection.com

 

JUIN

• 2 juin : FESTIVAL METAMORPHOSE INTERNATIONAL à Valras-Plage (34), www.metamorphose-fr.com

• 23 juin : 
BUSINESS TROPHY
2014, www.coiffuredeparis.fr

Coup de cœur

L’Oréal Professionnel, fidèle partenaire de la Fashion Week à Paris en mars dernier, était présent sur une dizaine de défilés. Ici, c’est Odile Gilbert, l’une des stars de la coiffure studio qui a créé, pour le défilé d’Alexis Mabille, de sublimes boucles « néo-wavy ». On adore.

Activate Your Salon

Vous ne connaissez pas encore le nouveau programme AYS (Activate Your Salon), développé par Wella Professionals en partenariat avec « Coiffure de Paris » ? Il vous reste quelques rendez-vous dans différentes villes de France pour le découvrir. Et, pour une fois qu’une maison de produit propose, en tant que consultant et non vendeur de promotion, de quoi dynamiser le chiffre d’affaires des salons clients ou prospects, cela nécessite de le souligner dans nos colonnes. La formule est simple : le coiffeur remplit un formulaire de 11 questions, sur Ipad. De quoi établir un diagnostic personnalisé du salon, avec un catalogue de solutions sur-mesure organisées autour de 5 piliers de croissance. Egalement au programme : les conférences de Christophe Marquès, d’Asterès, sur les grandes tendances business du secteur, et du très dynamique Jean-Luc Moulin, d’Hair Coach, sur : comment se réinventer ?

Lyon, mardi 8 avril (soirée), studio Wella-Lyon. Tours, lundi 14 avril, 14 h 30-18 h, Novotel Tours. Arras, mardi 15 avril (soirée), Mercure Atrias Arras. Nancy, jeudi 24 avril (soirée), Abbaye des Prémontrés. Renseignements auprès du service télévente. Tél. : 03 86 95 74 89.

Bleu Libellule prend son envol

Bleu Libellule prévoit une vingtaine d’ouvertures en France, courant 2014. Logique. L’enseigne a annoncé, en début d’année, un chiffre d’affaires 2013 de 30,5 millions d’euros et une croissance de 33,8 %.

Barrettes intelligentes

Ces petites barrettes Lala ne sont pas seulement jolies et colorées, elles sont également malines et font la fierté de ses inventeurs Mikaël Poulard et Céline Morin. En effet, la société France Barrettes a reçu la médaille d’argent aux concours Lépine International 2013. Personnalisables et customisables, conçues pour les cheveux fins et particulièrement adaptées aux cheveux des petites filles, elles ne glissent pas, ne tirent pas et se posent très facilement, sans appuyer sur la tête. Leurs créateurs ne comptent pas en rester là. A suivre donc.

Tentez votre chance

Le 19 janvier dernier, le coup d’envoi des Olympiades des Métiers a été donné à Strasbourg. Le début d’une longue série… En effet, jusqu’en mai prochain, ce ne sont pas moins de 27 régions françaises qui se mobilisent pour organiser les sélections régionales. L’objectif de chaque jeune candidat, âgé d’au moins 23 ans ? Décrocher sa place au concours des Finales, qui se tiendra en janvier 2015. L’heureux gagnant du secteur coiffure défendra les couleurs de son pays, en août, de la même année à Sao Paulo au Brésil. Informations sur http:/w40g.cofom.org/Site/Inscription/

Vive les mariées

Le tout nouvel album « Mariée » de Coiffure de Paris sera disponible, dans quelques jours, chez vos grossistes et sur le site www.coiffuredeparis.fr. Un bel ouvrage de 72 pages, avec chignons et autres coiffures de fête, réalisé par les coiffeurs, Francine Ladrière et Raphaël Perrier. Une belle source d’inspiration pour les clientes indécises et pour les coiffeurs, un cahier technique avec 18 chignons expliqués en step by step avec photos. 49 € HT.

Hair 30 s’affiche

En seulement deux ans, pas loin de 4 000 salons de coiffure en France ont craqué pour la poudre « Hair 30 », qui permet de cacher les calvities. Un succès tel, qu’en janvier dernier, la marque s’est offert sa première campagne d’affichage le long du périphérique parisien.