Pourquoi certains cheveux blanchissent et d’autres non ?

Par Patrick Canivet, directeur technique France L’Oréal Professionnel

Une chevelure est composée d’environ 150 000 cheveux qui ne communiquent pas entre eux, chacun ayant son propre cycle de vie. Le seul point commun entre les cheveux est que tous les cycles de vie sont aléatoires et pas synchronisés. Des phases anagènes (Ndlr : phase pendant laquelle pousse le cheveu) durent un an et d’autres dix ans ! Le même cheveu peut passer à l’autre. Cela signifie donc que le cycle de vie du cheveu peut durer entre un et dix ans. Un cheveu blanc n’a plus de mélanine parce qu’il n’y a plus de mélanocytes. Avec l’âge, les cheveux s’affinent et la durée de leur cycle se raccourcit, même si l’aléa des cycles perdure. À noter : un choc psychologique peut faire pousser des cheveux blancs, mais c’est réversible. Le cheveu peut se mettre à pousser blanc, mais les longueurs ne vont pas devenir blanches d’un seul coup.

Agenda

Les Road Show Schwarzkopf, le 23 avril, à Lyon (69), le 11 juin, à Bandol (83) et le 15 octobre, à Toulouse (31).

Le 3 juin, BS Congress, à Monaco.

Les 10 et 11 juin, le Barber’s meeting, à Montpellier (34).

Les 10 et 11 juin, le festival Métamorphose, à Béziers (34).



Sept jours au Brésil pour le CFA 94

Dans le cadre d’un séjour pédagogique, organisé par Stéphanie Bozonnet, responsable d’unité pédagogique au CFA 94, et son équipe, dix élèves ont découvert l’univers de la coiffure à 9 000 km de la France. Coiffure de Paris leur donne la parole pour vous faire partager leur expérience.

Le marché brésilien

« Les différentes formations reçues, à São Paulo, dans les académies L’Oréal Professionnel, Schwarzkopf et Wella nous ont permis de mieux appréhender le marché de la coiffure au Brésil. Vaste comme 15 fois la France, ce pays de métissages présente des cheveux raides, bouclés et crépus. Pour répondre aux besoins de chacun d’eux, il existe plus de produits qu’en France. Nous l’avons constaté lors de notre visite chez Danny Cosméticos, grossiste dans la ville d’Americana. Fort de plus de 210 millions d’habitants et de 157 000 salons, le Brésil est le 3e consommateur mondial de produits cosmétiques. Cependant depuis 2013, il subit une crise économique importante. »

 

La formation

« La crise touche également les écoles. Ana Carolina Barroca, directrice de l’Instituto Embelleze, nous a confié voir une baisse des vocations en partie due au fait que l’alternance n’existe pas et que les élèves doivent financer leur scolarité. Trois mois de formation coûtent 1 250 €, soit trois fois le salaire moyen ! Afin d’aider ses élèves, l’Institut a ouvert un salon d’application, dont les recettes servent à diminuer les frais de scolarité.  La formation n’inclut que la partie pratique. Les coiffeurs brésiliens sont donc formatés par les méthodes de leur enseignant, plus que par les lois de la colorimétrie ou les notices d’utilisation. Il est à noter que l’on peut devenir coiffeur sans formation scolaire.»

 

Le métier de coiffeur

« Afin de pouvoir échanger avec les coiffeurs, nous avons passé deux jours en immersion dans quatre salons d’Americana. Au Brésil, les coiffeurs ne sont pas salariés, mais louent leur place en salon, ce qui signifie que sans cliente ils ne sont pas payés. Les assistants, qui peuvent le rester à vie, car ce statut n’est pas réservé aux apprentis, perçoivent entre 5 et 25 % du salaire du coiffeur qu’ils assistent. À l’inverse de nous, les Brésiliens n’aiment pas prendre leur temps en salon. Les coiffeurs ont donc des méthodes de coupes très simples, où peu de coups de ciseaux sont nécessaires. »

« Cette semaine au Brésil a été une opportunité incroyablement enrichissante. Nous tenons à remercier tous ceux qui nous ont chaleureusement accueillis et ainsi que nos professeurs. »

Comment devenir perruquier-posticheur ?

Garant d’un savoir-faire peu connu, le perruquier exerce un métier d’art différent de celui de coiffeur. Décryptage du parcours de ces professionnels.

DEUX FORMATIONS

Le métier de perruquier demande certaines connaissances en coiffure. Le lycée Albert Pourrière de Rouen (76), qui accueille chaque année une quinzaine d’élèves, « propose la formation bac pro perruquier-posticheur en deux ans pour ceux qui ont un diplôme de coiffure et en trois ans pour ceux qui n’en ont pas. Elle inclut l’examen du CAP coiffure, indispensable, et se déroule en initial, l’alternance n’étant pas possible », déclare Sébastien Fromentin, professeur au lycée. Pour ceux qui ne voudraient pas quitter la vie active après un BP, il existe des formations professionnelles continues dispensées dans plusieurs grands théâtres, d’une durée de dix mois. Marie Risso, qui suit actuellement l’une de ces formations au théâtre du Capitole de Toulouse (31), nous confie être « privilégiée, car seulement quatre candidats sont formés chaque année ».

 

L’ENSEIGNEMENT

Le bac pro et les formations professionnelles permettent d’acquérir les mêmes compétences. Tous les deux dispensent des cours d’histoire de l’art, de coiffure historique et de maquillage. Cependant, il est à noter que les élèves du bac pro s’orientent à 80 % dans le travail en institut capillaire. « Vingt-quatre semaines de stage sur trois ans leur permettent de s’immerger dans le monde du travail et de perfectionner leurs compétences. L’examen s’effectue en contrôle continu en cours de formation tout au long de l’année et certaines épreuves se déroulent en contrôle terminal », ajoute Sébastien Fromentin. Le suivi d’une formation professionnelle demande, quant à lui, un investissement particulier. Les horaires sont aléatoires en fonction des spectacles joués et dépassent souvent les 35 heuresÀ par semaine. A l’issue de la formation, le candidat est titulaire d’un diplôme reconnu par les acteurs de la profession.

 

À L’ISSUE DU DIPLÔME

À la fin du cursus choisi, l’insertion professionnelle est le choix de la majorité des élèves. Il les conduit à devenir salariés pour des instituts capillaires qui créent des perruques et autres prothèses ou bien à devenir intermittents du spectacle pour le cinéma, le théâtre ou les comédies musicales. Dans ce cas, la convention collective prévoit une rémunération à la journée de travail de 201,18 € brut. Les parcs d’attractions, tels Disneyland ou Le Puy du Fou, sont également régulièrement à la recherche de personnel pour étoffer leurs équipes de création.

La coloration végétale est-elle moins agressive pour les cheveux qu’une colo d’oxydation ?

Par Patrick Canivet, directeur technique France, L’Oréal Professionnel

La coloration végétale n’est pas du tout agressive, car il n’y a aucune réaction chimique d’oxydation. Les plantes contiennent soit un précurseur de lawsone (colorant du henné), soit un précurseur d’indigo dans l’indigotier. Dans un cas comme dans l’autre, ils pénètrent naturellement dans le cheveu, se fixent dans les chaînes de kératine où ils « mûrissent », se transformant en colorant final. On ne provoque aucune réaction chimique, donc aucune agression. Mais attention toutefois : comme on peut être allergique aux fraises, on peut l’être également à un colorant naturel. La coloration végétale est de la coloration directe dans laquelle les colorants sont d’origine végétale. Il existe des centaines de colorants naturels, sauf que la plupart ne se fixent pas sur les chaînes de kératine. La recherche et l’approvisionnement en colorants naturels d’une grande pureté ont été nécessaires pour la mise au point de Botanéa, la nouvelle coloration végétale proposée par L’Oréal Professionnel.

En effet, la qualité et la fiabilité de l’approvisionnement constituent des éléments clefs pour évaluer une coloration d’origine végétale. A titre d’exemple, le henné a tendance à accumuler les sels métalliques si le sol en contient. Il est donc essentiel de vérifier ce point pour assurer la sécurité des services techniques comme les mèches ou le lissage. De même, les concentrations en colorant peuvent varier d’une saison à l’autre, d’un terreau à l’autre ; ceci implique un suivi très précis des récoltes afin d’assurer la permanence du résultat. Pour la mise au point de Botanéa, la recherche de L’Oréal Professionnel a été très vigilante sur ces critères tout en ayant une attitude responsable vis-à-vis des producteurs locaux.

Nouvelle date pour le BS Lyon

Cette année encore, le salon Beauté Sélection s’arrête dans la capitale des Gaules. Il prendra place dans un grand auditorium de 1 200 places et verra s’affronter 100 candidats pour le Championnat de France organisé par l’Unec. Rendez-vous est donc pris le dimanche 11 novembre prochain !

Alternative Hair Show 2018

Comme chaque année, l’un des plus prestigieux concours internationaux de coiffure s’associe à Fighting Leukemia, association qui lutte contre les leucémies infantiles. Une partie des bénéfices lui sera reversée afin de soutenir la recherche scientifique, les patients et leur famille. L’événement aura lieu le 14 octobre prochain, à Londres et aura pour thème le « Mystique ». Profitez-en pour organiser un week-end shopping dans la capitale britannique !

Formation Couleurs Gaïa

La marque française de colorations végétales poursuit son développement en ouvrant une nouvelle académie. Au cœur de Cholet (49), dix à douze stagiaires peuvent y être accueillis sur un ou deux jours. Ils vous apprendront à utiliser ce type de coloration de plus en plus demandée par les femmes en salon. 

Pigier Création fait éclore ses talents

La finale nationale du concours qui a rassemblé 452 élèves s’est déroulée à Paris, le 21 mars dernier. Au cours d’une diffusion en direct sur Facebook Live, 14 binômes coiffeurs-maquilleurs se sont affrontés sur le thème « Colour Explosion ». L’école Pigier Melun a remporté le premier prix, tandis que l’école Pigier Bordeaux a décroché le coup de cœur du jury. Nous leur adressons toutes nos félicitations.

Concours PI par Raphaël Perrier

Afin de valoriser la profession auprès des étudiants, Raphaël Perrier a lancé un concours national en partenariat avec les écoles qui utilisent sa méthode de coupe PI. Deux catégories sont proposées : CAP et BP. Les épreuves régionales auront lieu à Châteauroux (36) et Arles (13), les 15 avril et 6 mai prochains. La grande finale nationale se tiendra à Lyon (69), cet été et désignera le grand gagnant. Il remportera un voyage à Turin, en Italie, pour toute sa classe dans un hôtel spa, afin de découvrir les coulisses d’une grande marque de coiffure.