L’objectif green de Wella

« Notre priorité 2019 est de purifier nos formules, notamment en coloration, lance Bérengère Roze, directrice marketing chez Coty. Nous avons démarré avec Koleston Perfect ME+, en septembre dernier ; nous allons enchaîner avec Illumina Color d’ici la fin de l’année. Enlever les paraphénylènediamine (pPD) et les paratoluène-diamine (pTD) des formules va dans le sens de l’avenir. »
Autre nouveauté qui arrivera à l’été 2019 : Wella Professionals prépare une plate-forme e-commerce dédiée aux coiffeurs. L’idée est qu’ils puissent avoir accès à leur compte client à tout moment pour effectuer leurs commandes et réassort. Sur le terrain, les commerciaux auront alors plus de temps disponible
pour les aider à développer leur salon et envisager des programmes
de formations. Encourager les coiffeurs à devenir eux aussi des influenceurs fashionistas qui peuvent générer des interactions avec une communauté est également une priorité du groupe avec le programme Instagram #wellapassionista.

Anne Ghez à l’international

Actuellement distribuée dans 280 salons de coiffure (chaînes ou privés), la marque a connu une progression de ses points de vente de 7 %, en 2018. Corinne Zandman, créatrice et directrice générale de la marque Anne Ghez by Fanny Fouks indique n’utiliser que des matériaux de qualité (acier, strass, perles…) pour ses barrettes, peignes ou encore serre-tête! « Le retour des accessoires de cheveux dans les tendances de mode depuis quelques saisons va permettre aux consommatrices françaises de puiser dans le vivier de
la marque qui renouvelle régulièrement ses collections », précise-t-elle. Le développement se poursuit également à l’international. Les produits sont désormais vendus en Espagne, en Italie, au Japon ou au Canada, et la part des exportations représente 25 % du chiffre d’affaires.

50 nuances de roux

Jusqu’au 20 mai, l’exposition Roux ! « De Jean-Jacques Henner à Sonia
Rykiel » (Musée Henner, Paris), déroule les différents aspects de la rousseur,
que ce soit à travers des peintures de contemporains de Henner, des masques de tribus papous, des photos de Geneviève Boutry, des affiches d’Eugène Grasset ou des créations de Sonia Rykiel, icône de la rousseur.
Infos sur www.musee-henner.fr. Conférence à venir : le 17 avril (18 h 30), Les roux, entre l’opprobre et la gloire ? Concert-lecture : le 18 avril (20 heures).