Abonnez-vous !

La question du coiffeur : Claire Bailly, qui cumule les fonctions de mandataire social et salariée de sa société par actions simplifi ée unipersonnelle (Sasu), se demande à quel interlocuteur s’adresser pour obtenir une formation.
La réponse : Alain Scafarto, responsable de la formation au Conseil national des entreprises de coiffure (Cnec), lui répond.

Vos droits
« Beaucoup de chefs d’entreprise s’interrogent sur la même problématique que vous, Claire, car ils méconnaissent souvent les possibilités qui s’offrent à eux. Il faut savoir qu’à partir du moment où vous créez votre entreprise vous cotisez de manière forfaitaire – Sécurité sociale indépendants (ex-RSI) ou Organismes paritaires collecteurs agréés (Opca) – pour disposer de droits à la formation. Absolument tous les chefs d’entreprise ont le droit de se former pour faire progresser leurs connaissances et booster leur activité. Pour connaître votre organisme collecteur, qui pourra fi nancer votre formation, rapprochez-vous de votre expert-comptable qui pourra vous renseigner facilement en fonction de vos statuts. »

Vos interlocuteurs
« Dans la coiffure, il existe deux organismes collecteurs de la contribution à la formation professionnelle continue. Pour les chefs d’entreprise non-salariés, il s’agit de l’ex-RSI, et d’Agefos-PME pour les salariés. C’est à eux que vous devez vous adresser lorsque vous désirez connaître vos droits. Vous pouvez également contacter le conseiller de votre Chambre des métiers qui pourra vous guider. »

Choisir votre formation
« Il existe une large variété de formations continues, qu’elles soient spécifi ques à votre secteur d’activité (coupes, chignons…) ou plus généralistes (anglais, gestion comptable…). Le catalogue des offres éligibles au fi nancement est à demander à l’organisme collecteur dont vous dépendez. Il vous faut cibler celles qui vous permettront d’acquérir de nouveaux savoirs ou de renforcer ceux que vous possédez afi n de développer votre entreprise. Il me semble que la fréquence idéale pour suivre ces formations est de deux jours deux fois par an. »

ET LE COÛT
La prise en charge des frais de formation porte sur le coût pédagogique, sachant que l’organisme collecteur peut régler directement celui de formation dans le cadre d’une procédure dite de subrogation de paiement. Un reliquat peut éventuellement être demandé au chef d’entreprise.

FACEBOOK

INSTAGRAM

PINTEREST

Copyright © 2018 Link Media Group. Tous droits réservés.
Facebook
Instagram
Pinterest