Abonnez-vous !

La franchise vise une centaine de salons en France à horizon cinq ans. Elle mise sur son concept innovant de la coiffure par abonnement et sa rentabilité pour convaincre des professionnels de la rejoindre.

Frères jumeaux, Thibault et Olivier Hypolite ont ouvert, le 12 juin, leur salon Addict Paris, à Rezé (44). Les nouveaux franchisés ont été séduits par un concept qui fait rentrer l’abonnement dans le salon de coiffure et « permet aux clients de venir selon leurs envies, avec des tarifs préférentiels ». Cette nouvelle façon d’aborder la coiffure est née de la rencontre de Laurent Piffard et Boris Allain, issus du monde de la finance, avec Mademoiz’l Val, coiffeuse maquilleuse studio depuis plus de quinze ans. D’une copie blanche, ils ont bâti un modèle de « salons très haut de gamme, pratiquant des prix d’abonnement défiant toute concurrence, et rentables », explique Boris Allain, qui s’est inspiré du monde du fitness, dans lequel il avait développé une franchise. Les petits prix, à l’exemple d’un brushing mensuel pour 9,90 € et sans engagement, s’accompagnent d’un positionnement qualitatif qui transparaît dans le choix des partenaires de l’enseigne. Celleci travaille avec les marques L’Oréal Professionnel, Kérastase, ING, ghd, sans oublier Maletti et Pietranera. De son côté, Mademoiz’l Val a défini des méthodes de travail adaptées au concept et un parcours de formation renforcé au centre du franchiseur à Bordeaux (33). « On revoit les clients toutes les semaines, tous les mois ou en illimité. L’abonnement exige une régularité et des prestations ultra qualitatives », souligne la coiffeuse.

LA REVENTE DYNAMISÉE
Après avoir calé leur concept lancé en 2015, les créateurs d’Addict sont entrés dans une phase d’accélération et visent les 100 salons d’ici à cinq ans. Dix unités ont ouvert en 2017 et une douzaine de créations sont annoncées cette année, à Lézignan-Corbières (11), Montauban (82), Mulhouse (68)…, et, peut-être avant la fin de l’année, Paris sur le secteur des Batignolles. À Lille (59), c’est le patron du salon O’Carré la suite, à Dunkerque (59), qui va ouvrir son salon Addict dans une galerie du centre-ville. Un schéma désormais privilégié par le franchiseur, qui veut accompagner des coiffeurs dans la création ou la transformation de leur salon, avec, comme arguments forts, une rentabilité retrouvée et une nouvelle relation de confiance avec les clientes « qui viennent le portefeuille libéré et n’ont pas de mauvaise surprise sur les tarifs », assure Boris Allain. Et sont donc plus enclines à se faire plaisir sur les produits, la revente atteignant 15 à 20 % du CA selon les salons. Outre le corner produits, les salons Addict, d’une surface comprise entre 80 et 120 m², intègrent un espace barbier et, pour certains, un bar à ongles.

ADDICT PARIS EN CHIFFRES
19 C’est le nombre de salons ouverts depuis 2015.
125 000 € C’est l’investissement de départ (hors stock).
12 000 € C’est le montant des droits d’entrée.
680 € C’est le coût de la redevance fixe mensuelle.
175 000 C’est le chiffre d’affaires annoncé en année 1 ; il atteint 350 000 € en année 2.

FACEBOOK

INSTAGRAM

PINTEREST

Copyright © 2018 Link Media Group. Tous droits réservés.
Facebook
Instagram
Pinterest