Démaquillage capillaire : le nouveau service de L'Oréal Professionnel 08/2017


Si "Haircolor is the new make-up", alors il faut procéder à un démaquillage. Comme pour le visage ou les yeux. Un nouveau service développé par L’Oréal Professionnel.

CONTEXTE 

Plus de 10 millions de publications sur Instagram avec le mot-clé #haircolor*, plus de 3 653 000 publications* avec le mot-clé #pinkhair… La coloration est tendance et englobe même des microtendances : pinkhair, rainbowhair… « Des tendances naissent tous les jours en partant des réseaux sociaux. Les femmes veulent pouvoir changer leur couleur, sans engagement et facilement », analyse Loïc Aoustin, responsable de la conception pédagogique chez L’Oréal Professionnel France.

 

PHÉNOMÈNE MAKE UP

La marque approche donc la coloration de la même manière que le maquillage avec des techniques directement inspirées du make-up comme le hair contouring et le hair strobing qui existent déjà depuis quatre ans. Et puisqu'on maquille le cheveu, on doit logiquement le démaquiller. « Les réseaux sociaux sont sources d’inspiration, mais la femme ne va pas forcément se lancer dans une transformation radicale calquée sur les photos qu’elle a repérées, précise-t-on chez L’Oréal Professionnel. Par contre, par ce biais, elle peut s’intéresser aux services proposés en salons. »

 

ATTENTES FORTES

Envie de retrouver une nuance naturelle sur cheveux colorés ou de rattraper une coloration qui a mal tourné : les demandes des femmes postées sur Internet se concentrent essentiellement sur ces besoins. Gommage et nettoyage sont essentiels et existent déjà. « Mais avec ce nouveau service de démaquillage capillaire, qui permet d’éliminer en douceur les pigments d’une coloration artificielle, le coiffeur a le pouvoir de répondre aux attentes des femmes et de les sublimer grâce à son savoir-faire », souligne Loïc Aoustin.

 

PROTOCOLE

Sans ammoniaque, la pâte Platinium (15 g) doit être fluidifiée dans de l’eau (15 ml) très chaude. On lui ajoute l’additif Smartbond renforçateur de ponts (4 ml) qui va protéger le cheveu. Les pigments sont éliminés, les mauvais reflets aussi. « Le coiffeur travaille le cheveu entre 5 et 20 minutes selon les besoins de la cliente et la texture du cheveu, détaille Loïc Aoustin. Il maîtrise le temps de pose, car il n’y a pas de règle en la matière. Enlever un reflet dépendra ainsi de la fibre (poreuse ou pas), de la nuance et de l’intensité du reflet. » Ce démaquillage peut être suivi d’une coloration classique pour retrouver de l’éclat. Ce service est facturé en additionnel et son tarif fixé librement.

Martine Carret

* Résultats au 27 juin 2017.




Inscrivez-vous et recevez gratuitement chaque semaine la newsletter de Coiffure de Paris