Bar ou espace à coloration : un plus pour votre salon

La coloration n’est ni un acte anodin ni gratuit. Pour faciliter cette étape, vous pouvez installer dans votre salon un bar à coloration ou un espace dédié. Vous avez tout à y gagner !

Nombreuses sont les clientes qui estiment qu’en matière de couleur, la consultation est trop souvent bâclée. Le coloriste ne prenant pas suffisamment en compte leurs souhaits ou leur ressenti par rapport au rendu de la coloration précédente. Un échange entre la cliente et le coiffeur qui établi un diagnostic est indispensable au cours de la consultation pour une prestation réussie. « Pour moi, une couleur est réussie avant d’être appliquée si le coloriste a réussi à créer un langage commun avec la cliente », explique Rodolphe Lombard, coloriste star. C’est là que le bar à coloration, un concept en plein développement qui essaime en province, a toute sa place. Le professionnel y conseille la cliente, prépare la coloration et propose des produits à utiliser à la maison. Mais s’il est bien adapté à cette étape, ce n’est pas la seule solution.

LE BAR À COLORATION

Pour Ito Massato, « un bar à coloration autour duquel le coiffeur donne à ses clientes des conseils et des informations, des photos de modèles, nuanciers et méchiers à l’appui, apporte de la valeur au salon. Mieux, il facilite la discussion en face à face, permet d’exposer les produits en arrière-plan et de préparer la coloration devant la cliente. » Pour son nouveau salon L’Atelier des Coloristes à Paris, Ito Massato a adopté le parcours Émotion de L’Oréal Professionnel avec un bar à coloration central et de petites tablettes pour réaliser devant la cliente les mélanges. Les tubes occupent un mur entier et confortent l’identité de spécialiste de la coloration du salon.

L'ESPACE DÉDIÉ

Dans ses salons de Brumath et Strasbourg (67), Benjamin Stalter, qui a lui aussi adopté le concept Émotion de L’Oréal, n’a pas mis en place un vrai bar à coloration, mais un espace composé d’une table ronde et de cinq chaises sans miroir, « car c’est le moment où la cliente est la moins jolie », justifie-t-il. « Nous restons dans l’esprit bar à coloration sans l’architecture du bar, précise Benjamin Stalter. L’accueil et le diagnostic s’effectuent en tête à tête. Les clientes s’installent ensuite autour de la table pour la coloration et le temps de pose. Elles discutent entre elles, consultent des magazines ou des tablettes, échangent sur les nouvelles tendances. Cela amène de la vie dans le salon et booste l’équipe. » Cette démarche permet aussi de concrétiser la revente de produits amorcée dès le diagnostic.

Quant à la mise en place elle est très simple. « Nous avons supprimé deux postes de coiffure pour installer la table et les chaises, poursuit Benjamin Stalter. Au final, nous avons même optimisé la place. Les choses se passent bien à condition de prendre le temps d’expliquer le nouveau fonctionnement aux clientes, mais aussi aux salariés. Toute l’équipe doit être sensibilisée, c’est indispensable. »

LES OUTILS DE WELLA

La marque accompagne, en qualité de fournisseur, le développement des bars à coloration avec du matériel destiné à la consultation (fiches diagnostic, nuanciers, vitrophanie de miroir pour identifier l’espace, guide du coloriste). « Dans les bonnes pratiques, les salons consacrent un espace à la coloration, deux sièges dans un corner, par exemple, explique Julien Winterberger, responsable communication. Et ça marche puisque ceux qui l’ont mis en place obtiennent de bons résultats ! Ce qui est important est de théâtraliser ce moment, d’instaurer un rituel dans un espace avec un nom sexy et du joli mobilier. » Très clairement, il s’agit davantage d’un changement de mentalité que d’un investissement important.

Élisabeth Le Hé, du salon éponyme à Versailles, dans les Yvelines, ne dispose ni de bar à coloration ni d’espace dédié (plusieurs pôles de consultation sont prévus dans les prochains travaux), mais s’appuie sur les outils développés par Wella. « Ce sont de véritables supports de travail qui apportent une aide réelle et véhiculent une image professionnelle, souligne-t-elle. Bénéfiques pour les coloristes moins expérimentés, ils les font progresser. Nous devons conjuguer les attentes des clients, leurs besoins avec notre expertise. Grâce à une consultation, nous avons plus de chance que la coiffure soit réussie et la cliente satisfaite. »

Une cliente témoigne :

Patricia, 45 ans, cliente du salon Massato de la rue du Pont-aux-Choux (Paris) raconte : « Quand j’arrive dans ce salon, le coiffeur prend le temps d’un diagnostic complété par celui de la coloriste. Pour cela, elle peut s’appuyer sur son bar à coloration et présenter les tonalités de couleur comme le sont les différents arômes de café chez Nespresso. Cet échange permet de bien faire comprendre ma demande. Il n’y a que chez eux que j’arrive à avoir la couleur que je souhaite et non celle du goût de la coiffeuse ! »



Martine Léonard
Dans le salon parisien  L’Atelier des Coloristes de Ito Massato, le bar à coloration permet au coloriste de conseiller et informer la cliente avec des photos, des nuanciers et des méchiers. Et d’exposer les produits en arrière-plan.
© Clément Vayssières
La marque Wella a mis au point du matériel destiné à la consultation, fiches diagnostic, nuanciers, vitrophanie de miroir pour identifier l’espace, guide du coloriste.
© Markus Klingenhaeger
Benjamin Stalter dispose, dans ses salons alsaciens, d’un espace composé d’une table ronde et de cinq chaises sans miroirs ; restant dans l’esprit bar à coloration sans l’architecture du bar.
Dans le salon parisien  L’Atelier des Coloristes de Ito Massato, le bar à coloration permet au coloriste de conseiller et informer la cliente avec des photos, des nuanciers et des méchiers. Et d’exposer les produits en arrière-plan.
© Clément Vayssières
La marque Wella a mis au point du matériel destiné à la consultation, fiches diagnostic, nuanciers, vitrophanie de miroir pour identifier l’espace, guide du coloriste.
© Markus Klingenhaeger
Benjamin Stalter dispose, dans ses salons alsaciens, d’un espace composé d’une table ronde et de cinq chaises sans miroirs ; restant dans l’esprit bar à coloration sans l’architecture du bar.



Inscrivez-vous et recevez gratuitement chaque semaine la newsletter de Coiffure de Paris