Le court féminin au cinéma Les coupes à « la garçonne » trouvent leur nom à travers l’héroïne du roman éponyme de Victor Margueritte, en 1922. Ces coupes sont depuis associées à l’image de la femme indépendante et sûre d’elle. Retour en images sur ces actrices qui ont marqué le 7e art. 01/2018

Aubin Allières-Vergé



Inscrivez-vous et recevez gratuitement chaque semaine la newsletter de Coiffure de Paris