René Furterer : jamais sans ses plantes 05/2016

Féru de botanique, René Furterer mélange son savoir-faire de coiffeur à ses connaissances empiriques sur les plantes et les préoccupations des clientes. De ces débuts balbutiants dans les années 1950, est née une marque pérenne et emblématique.

1953 

« Coiffeur pour dames », ainsi qu’il aime se définir, René Furterer souhaite remédier à un manque « devant les problèmes de démangeaisons, picotements, chutes, desséchements dus aux décolorations et permanentes » rencontrées par les clientes de son épouse Raymonde. De ses incursions dans la campagne provençale, il a appris, sous l’égide de sa grand-mère, à se servir des plantes médicinales. Ses discussions avec Louis Schmuck, de la Société française de cosmétologie, et les chimistes et pharmaciens qui fréquentent l’institution l’amènent à se spécialiser dans les composantes des plantes, dont il est certain de pouvoir utiliser les bienfaits.  

1957 

 René Furterer lance sa gamme capillaire avec Complexe 5. Lavande, orange, marjolaine, thym et origan : 5 huiles essentielles pour assainir le cuir chevelu, booster sa microcirculation et multiplier par dix l'efficacité des soins appliqués ensuite. « Les beaux cheveux poussent sur un cuir chevelu sain, comme une plante sur un sol fertile », affirme-t-il. Ce produit-phare, qui s’utilise avant le shampoing, n’a subi qu’une seule reformulation en 2006, pour se plier à des règlements techniques. En 2015, 169 000 unités ont été écoulées au niveau mondial.

1978

Tiré à 5 000 exemplaires, l’ouvrage « L’Ethéirologie » sort au second semestre 1978. René Furterer y détaille, sur 46 pages, sa conception globale des soins du cheveu et, notamment, les massages du cuir chevelu à effectuer, avec croquis à l’appui.

1980

EtheirRF 80 est le premier produit développé, depuis la reprise, par les laboratoires Pierre Fabre, des marques les marques Etheirologie, R.F. Paris, René Furterer, Furterer et Végétal R.F. Ce traitement anti-chute, qui doit son nom à son année de création, 1980, figure toujours dans le trio de tête des meilleures ventes de la marque, avec Forticea et Triphasic. Les noms des produits RF4, RF10… disparaissent. Des mots dérivés des plantes prennent le relais, plus poétiques et adaptés aux consommatrices des années 1980 : Fioravanti, Carthame, Curbicia, Melaleuca… Après l’anti-chute, le rituel le plus utilisé est Astera, ligne dédiée aux cuirs chevelus irrités.

1982

Le 1er décembre, l’ouverture de l’Institut Furterer, au 15, place de la Madeleine à Paris VIIIe, dans une cour retranchée, au calme, marque une étape dans le développement de la marque. Les soins y sont personnalisés, en fonction du diagnostic posé sur l’état du cuir chevelu. Ce spa capillaire de 171 m2 dispose de cabines privées à l’étage. Catherine Chauvin en assure la direction depuis décembre 2002. Décor zen, ambiance feutrée assurée.

1987

Le lancement d’une gamme de protection capillaire solaire est une innovation mondiale...

... Elle sera reformulée en 1997...

... et en 2001. Depuis 1998, le brevet KPF (Keratin Protection Factor), déposé par René Furterer, est le seul indice permettant de quantifier la perte de protéines kératiniques du cheveu, lorsqu’il est exposé sans protection aux rayons du soleil et de la comparer à la quantité de protéines perdues lorsqu’il est protégé. En 2015, en France, il s’est écoulé 201 000 unités de cette gamme. 

1996

La « micro-visionneuse », appareil lancé 1982 et qui permet d’examiner la nature du cheveu et le cuir chevelu, est remplacée, en 1996, par le Capilliscope, qui subira de nombreuses transformations. La version 5 de cet appareil de diagnostic (photo) est composée d’une caméra sans fil, qui grossit désormais 100 fois le cheveu (contre 80 fois pour le précédent). Sur une tablette, la cliente visualise son cuir chevelu, la densité de ses cheveux, la mesure du diamètre et du sébum. Un diagnostic précis pour des conseils pointus en soins et revente.

2007

Le 21 mars, Nathalie Ouattara, femme engagée pour le développement économique et social de son village de Toussiana, au Burkina Faso, envoie une lettre à Pierre Fabre, où elle parle de son « Or Vert ». Ainsi, naît la philosophie du karité éthique. La Sotokacc, petite entreprise spécialisée dans la production de beurre de karité, assure un revenu régulier et une autonomie sociale à 16 femmes salariées, mais aussi à plus de 200 femmes productrices et collectrices d'amandes. La gamme karité naît en 2009. Le Karité éthique est utilisé dans la crème revitalisante et dans la nuit capillaire.

2015

Plus de 100 personnes en France et 500 dans le monde travaillent pour René Furterer. La marque compte désormais 20 rituels de soins, soit 81 produits. Après la France, les États-Unis sont le plus gros marché. En Asie, les consommatrices apprécient la philosophie de la marque.

2016 

Après vingt ans de bons et loyaux services, la gamme Fioravanti change de nom et devient Lumicia. Développé par Leonardo Fioravanti, médecin italien du XVIe siècle, l’alcoolat de Fioravanti est une préparation végétale ancestrale, obtenue par macération de 11 plantes, dont la myrrhe, le gingembre, les baies de laurier… Il est associé au vinaigre d’acerola.

La collection René Furterer printemps-été s’appelle Shine et célèbre blondeur et brillance.

Martine Carret



Inscrivez-vous et recevez gratuitement chaque semaine la newsletter de Coiffure de Paris