L'Unec crée une charte des ambassadeurs 10/2017


Pour Christophe Doré, 1er vice-président de l’Union nationale des entreprises de coiffure (Unec), le constat est amer : « Il manque des jeunes dans les écoles de coiffure pour la rentrée 2017 ; nos classes ne sont pas remplies. » À ses côtés, Franck François, PDG du groupe Vog, avoue avoir fermé cette année les portes de son école de formation, à Paris, par manque… d’effectif !  «  Nous n’avons plus de vivier, s’inquiète Bernard Stalter, président de l’Unec. Pourtant 80 % des jeunes trouvent un emploi à l’issue de leur alternance en coiffure. » La formation est donc devenue une des priorités de l’Unec qui vient de créer une Charte des ambassadeurs, dont l’objectif est de nommer de grands témoins, issus du secteur, qui auront pour mission de transmettre aux jeunes les réalités du métier et Les attentes de la profession, de participer aux forums et journées d’orientation, et de travailler en concertation avec l’Unec sur les outils d’orientation en coiffure.

Emmanuelle Evina



Inscrivez-vous et recevez gratuitement chaque semaine la newsletter de Coiffure de Paris