Erwann Palumbo 09/2017

Sacré champion de France lors de la 2e édition du Barber’s Meeting qui s’est tenue à Montpellier, en avril dernier, Erwann Palumbo poursuit sur sa lancée et vient d’être nommé ambassadeur de la marque Men Stories. Talentueux et persévérant, il nous dévoile les étapes de son parcours, ses passions et ses sources d’inspiration.

Céline Antunes, sa sœur et son mentor

Issu d’une famille de coiffeurs, Erwann Palumbo est le frère de Céline Antunes, coiffeuse de renom et ambassadrice Schwarzkopf Professional. « Céline a été mon seul et unique maître d’apprentissage, elle m’a tout appris. Elle m’a permis de mettre un pied dans le monde artistique, et j’ai fait toutes mes premières scènes avec elle : MCB, Métamorphose… Je lui dois énormément. » En 2005, le frère et la sœur décident de s’associer pour ouvrir ensemble le salon 52e Avenue, à Seyssins (38). « L’aventure durera près de dix ans avant que je ressente le besoin de voler de mes propres ailes. En 2014, j’ai ouvert mon propre salon, The R’Shop, à Varces-Allières-et-Risset (38), dans lequel j’ai créé et aménagé un barber shop : un étage entier consacré à mon métier de barbier. J’ai la chance d’être épaulé dans cette aventure par une équipe très dynamique.»

 

Le mythe du barbier américain

C’est en autodidacte qu’il a acquis peu à peu les bases du métier de barbier. « J’ai été particulièrement inspiré par les coiffeurs de Schorem, des Néerlandais qui sont devenus des barbiers très célèbres. J’ai passé des heures entières à regarder leurs vidéos et à analyser leurs techniques de coupe. J’ai eu un vrai coup de cœur pour leur travail et ils m’ont donné envie de m’engager dans cette voie. De même, je me suis beaucoup inspiré des barbiers américains : aux États-Unis, c’est une activité qui n’a jamais cessé d’exister. Cela représente aussi pour moi un rêve d’enfant : l’un de mes souhaits les plus chers est d’y ouvrir un barber shop. »

 

Le sport, pour évacuer le stress

« Mon vrai moment de détente est le sport. Je pratique beaucoup d’activités sportives à côté de ma vie professionnelle, avec une préférence pour le rugby et la course à pied. Le métier de coiffeur-barbier est très prenant et demande beaucoup de concentration : le sport me permet d’évacuer la pression et le stress de la journée. »

 

Se ressourcer en famille

Pour Erwann Palumbo, le cocon familial est un refuge indispensable pour se ressourcer et repartir du bon pied. « J’aime passer mes week-ends auprès de mon épouse Géraldine et de mes trois enfants. Mon épouse me soutient depuis mes débuts. Elle a toujours cru en moi et a su me remonter le moral dans les moments difficiles : elle compte énormément dans ma réussite professionnelle. On dit qu’il y a toujours quelqu’un derrière une personne qui réussit ; en ce qui me concerne, c’est mon épouse. » Et lorsqu’on demande à Erwann Palumbo s’il a une devise, il répond sans hésiter : « Toujours avancer et persévérer, car aucun obstacle n’est insurmontable quand on travaille et que l’on croit en soi ! »

Florence Bernardin

BIO EXPRESS 

2002 : Débute dans la coiffure.

2005 : S’associe avec sa sœur Céline Antunes pour ouvrir un premier salon.

2010 : Se produit sur la scène du MCB pour Schwarzkopf Professional et Corioliss.

2011 : Nominé pour les Hairdressing Awards de Schwarzkopf Professional.

2012 : Devient Ambassadeur pour la marque de ciseaux Mizutani ; première scène seul au festival Métamorphose, à Valras.

2013 : Participe au lancement de la marque Défi pour Homme.

2014 : Ouvre son salon The R’Shop, à Varce ; lance ses formations barbier.

2017 : Crée un barber shop au 1er étage de son salon ; devient champion de France au 2e Barber’s Meeting de Montpellier.




Inscrivez-vous et recevez gratuitement chaque semaine la newsletter de Coiffure de Paris