Laurianne Baésa 06/2017


© Studio Martin Morel

Passionnée de coiffure depuis son plus jeune âge, Laurianne Baésa, qui a intégré l’équipe artistique de Redken l’an dernier, poursuit sur sa lancée… Repérée par Claude Baruk qui l’a invitée en mai à Las Vegas, elle se fixe des projets ambitieux pour les prochaines années !

Le goût de la mode en héritage

Ma grand-mère était couturière de carrière, elle a travaillé de nombreuses années chez Singer. Je l’ai observée dès mon plus jeune âge créer des vêtements. À ses côtés, j’ai appris la couture, le tricot ; elle m’a transmis le goût de faire des patrons, de découper des pièces. Toute petite, je fabriquais les vêtements de mes poupées. Aujourd’hui, je suis passionnée par la haute couture et les défilés de mode. Je suis fan de marques prestigieuses comme Dior ou Chanel, mais aussi de créateurs contemporains comme John Galliano ou Olivier Rousteing. J’aime particulièrement ce qui est géométrique et très graphique.

Une chevelure rebelle

J’ai un cheveu bouclé assez particulier, et lorsque ma mère m’emmenait en salon de coiffure, j’étais rarement contente du résultat. Je me suis rendu compte que peu de coiffeurs savent travailler les cheveux bouclés : j’ai donc eu très tôt envie de prendre en mains mes cheveux et mon image, et d’imaginer des coiffures. Mais je testais aussi mes talents de coiffeuse sur mon frère et mes copines… C’est devenu une vraie passion !

Des idoles en coiffure

Dès mes débuts, plusieurs personnalités du monde de la coiffure m’ont particulièrement inspirée. Ainsi, j’adore l’univers de Laetitia Guenaou, ambassadrice L’Oréal Professionnel. De même, je suis fan d’Anthony Mascolo et de Vidal Sassoon. Par ailleurs, j’ai eu la chance de travailler plusieurs années avec Céline Antunes, qui est ambassadrice Schwarzkopf Professional. Je l’ai accompagnée sur de nombreux événements et shows, et j’ai fait mes premiers shootings photos avec elle : ce fut un réel booster pour ma carrière. J’étais immergée dans ce que j’aimais : un univers où la mode est reine !

La réussite en couple

Chez Céline Antunes, j'ai croisé Damien Dussert, qui est devenu mon conjoint. Ensemble, nous avons ouvert notre salon-concept à Voiron (38), en 2010, avec un univers moderne, branché et rock ! Il a intégré l’équipe artistique de Redken il y a quelques années, et je l’ai rejoint en janvier 2016. C’est important pour moi de trouver l’équilibre entre ma vie familiale et ma vie professionnelle. Je travaille beaucoup, mais quand on a des rêves, il faut tout faire pour les réaliser. La volonté finit par payer.

Le rêve américain

Les États-Unis m’attirent depuis toujours, notamment la Californie et New York. J’ai été invitée à Las Vegas, en mai 2016, par Claude Baruk, manager du prestigieux salon de l’Encore At Wynn Hotel. Il m’a donné quelques conseils pour réussir à s’imposer dans ce pays. Un rêve qui deviendra peut-être réalité… à condition d’y croire et de ne rien lâcher !

Propos recueillis par Florence Bernardin

BIO EXPRESS 

1985 : Naissance à Grenoble (38).

2002 : CAP de coiffure.

2004 : BP coiffure spécialité coloriste.

2003 à 2009 : Formée chez Céline Antunes, ambassadrice Schwarzkopf Professional.

2010 : Ouvre son salon avec son conjoint, à Voiron (38).

2014 : Obtient la certification Coloriste Expert Redken.

2016 : Intègre l’équipe artistique de Redken et devient RedkenArtist.

2016 : Coup de cœur de Claude Baruk à la Red Battle du festival Métamorphose.

2016 : Ouverture de son nouveau salon concept "smart-loft", à Voiron.




Inscrivez-vous et recevez gratuitement chaque semaine la newsletter de Coiffure de Paris