Aurélien Bru 03/2017

Son rêve est de coiffer des stars de cinéma ou de la téléréalité. À 20 ans, sous l’égide de Céline Antunes, Aurélien Bru, ambassadeur Mizutani Scissors, affiche déjà un joli palmarès. Il nous a confié ses sources d'inspiration.

Céline Antunes

Les rencontres sont très importantes dans notre métier. On peut en faire de très belles comme celle que j’ai vécue avec Céline Antunes. J’avais 14 ans lorsque je l’ai vue sur la scène du festival Métamorphose, à Toulouse (31). Je l’ai approchée pour prendre une photo et nous sommes entrés en contact sur Facebook. Trois ans plus tard, je suis allé travailler près de Grenoble (38), dans son salon 52e Avenue. Son mari, son fils et sa mère, qui est aussi coiffeuse, sont devenus très importants dans ma vie et je les considère comme des membres de ma famille.

L’année dernière, elle s’est installée à Bordeaux (33) et je travaille avec elle. Elle m’a tout appris. Quand elle fait des shows, j’ai la chance de pouvoir l’accompagner et partager cette belle aventure avec elle.

Réseaux sociaux

Pinterest et Instagram sont intéressants à fréquenter pour puiser des sources d’inspiration. Je suis des comptes comme celui d’Olivier Rousteing de Balmain. Comme coiffeur, je m’intéresse évidemment à Céline, mais aussi à Laetitia Guenaou et Christophe Gaillet. Sur YouTube, j’aime les tutos des sœurs Kardashian. Kim, par exemple, laisse le champ libre à son coiffeur. Je regarde énormément Selena Gomez, Khloé Kardashian et Jennifer Lawrence qui sont pour moi des personnes influentes et qui, souvent, lancent les tendances, comme récemment Selena avec sa frange longue balayée. 

Outils

J’ai testé plusieurs marques, mais il y a de vraies différences au niveau des lames. Posséder de très bons outils est primordial pour optimiser notre travail. J’aime Mizutani Scissors qui propose des ciseaux haut de gamme apportant une aisance pour nos coupes et une ergonomie qui nous évite les troubles muscolo-squelettiques. Depuis mes débuts, j’ai de la chance, car son directeur France,Jean-Vincent Alafaci, suit mon travail et croit en moi. Il a attendu que j’ai une plus grande maturité et, pour mes 18 ans, il m’a fait la magnifique surprise de me nommer ambassadeur de sa marque.

Films

Je m’inspire également de films pour réaliser mes créations. Pour l’une de mes dernières réalisations je me suis inspiré de Hunger Games : L'Embrasement, film qui comporte toutes sortes de coiffures et de stylismes très futuristes. Ce qui m’a interpelé, c’est la robe de mariage de Jennifer Lawrence, d’une blancheur rappelant la neige et son maquillage toute en brillance rappelant la glace. Sur la partie du buste, il y avait une texture très intéressante. De cet ensemble, en le transformant, j’ai créé une coiffure sur une thématique similaire. 

Propos recueillis par Martine Carret

BIO EXPRESS

1996 : Naissance à Ares (33), le 6 octobre. 

2012 : 3e prix CAP Chignons au festival Métamorphose.

2013 : Obtient son CAP au CFA Albert 1er, à Bordeaux (33).

2013 : Médaille de bronze au Meilleur Apprenti de France.

2015 : Obtient son BP à l’école M.Partn’Hair, à Bordeaux. 

2015 : 1er prix BP chignons au festival Métamorphose.

2016 : Formations pour l’Academy Serge Comtesse, à Strasbourg (67).




Inscrivez-vous et recevez gratuitement chaque semaine la newsletter de Coiffure de Paris