Any d'Avray, la magicienne du cheveu 09/2015

Spécialiste des postiches, perruques mode et coiffures d’appoint médicales, Any d’Avray n’a jamais cessé d’innover, de rendre plus légères ses créations. Son secret ? « Mes perruques, je les porte ! »

1961 Première fille d’une fratrie de 13 enfants, Ginette Lecocq travaille dès l'âge de 14 ans, fière de donner son salaire à ses parents. A 18 ans, « Nénette » est soudeuse à l’autogène pour l’équipementier automobile Bertrand Faure, à Brières-les-Scellés (91). Refusant de couper ses cheveux, ce qui lui est réclamé par son employeur pour des raisons de sécurité, elle s’équipe d’une perruque courte. « Un vrai carcan qui grattait ! Durant des années, j’ai cherché désespérément une perruque plus légère. »

1968 Elle achète des perruques rue de Richelieu à Paris, chez Tony Chang, et lui réclame « une perruque à trous ». Intrigué par sa persévérance, il l’emmène à Hong Kong. Elle en revient avec des modèles qu’elle fait fabriquer selon ses idées.

1972 Premier corner aux Galeries Lafayette, à Paris. Un stand installé au milieu de la parfumerie lui permet d’effectuer des démonstrations. Le succès de ses perruques aérées est immédiat. Elle écume les foires de toute la France pour se faire connaître du grand public sous le nom d’Any d’Avray, avant que les coiffeurs ne la découvrent et la courtisent, pour acquérir ses créations.

1975 Ouverture de sa première boutique à Paris, près de la place Vendôme, au 25 rue Danielle-Casanova. Un lieu d’écoute, autant que de soins, avec des cabines privatives pour que les femmes puissent parler sans gêne.

1980 A Saint-Tropez, durant de longues années, elle ouvre un salon éphémère, où les invités des Nuits Blanches d’Eddy Barclay se pressent. Elle rencontre ainsi de nombreuses personnalités du show business et du cinéma.

1982 Alexandre de Paris, Maurice Franck, Jean-Marc Maniatis, Guillaume Sénéchal la surnomment « la magicienne du cheveu ». Elle participe aux défilés de mode de Lolita Lempicka, Thierry Mugler, Carven et travaille avec les plus grands coiffeurs de studio : Franck Avogadri, Jean-Claude Gallon, Bruno Weppe...

1983 Démarrage du sponsoring sportif avec Marcel Cerdan Junior. Elle s’engage dans le cyclisme, le football, le volley-ball, organise des soirées événementielles lors de matches de boxe où sont invités Jean-Paul Belmondo, Jean-Claude Brialy…

2001 Elle lance « Capyl’R », chevelure intégralement remboursée par la sécurité sociale grâce au plan cancer créé par Jacques Chirac. Aujourd’hui, on paie cette coiffure de 125 € avec la Carte Vitale.

2005 Création de toutes les perruques de la comédie musicale « Le Roi Soleil ». Suivront des réalisations des coiffures de Autant en emporte le vent, « Cléopâtre », « Mozart », « Dracula »… Ainsi que de nombreuses créations pour des films, pièces de théâtre et spots publicitaires.

2012 Le 7 septembre, Any d'Avray cède l’intégralité du capital de la SA Le Nouvel Espace Beauté (marque Any d’Avray) et de ses 90 centres-conseils français au groupe japonais Aderans.  Any d’Avray, qui accompagne les repreneurs dans le cadre d'un contrat, continue ses œuvres caritatives notamment avec l’association Rêves, qui réalise les souhaits d’enfants malades. Elle est investie dans diverses associations et s'apprête à lancer une gamme de compléments alimentaires.

Pages réalisées par Martine Carret



Inscrivez-vous et recevez gratuitement chaque semaine la newsletter de Coiffure de Paris